La luzerne, une culture qui se passe d'engrais et de pesticides...

La luzerne a la faculté de capter directement l'azote contenu dans l'air et n'a donc pas besoin de recevoir d'engrais azoté. Son système racinaire extrêmement développé en profondeur lui permet également de capter l'azote en excès dissous dans le sol (jusqu'à 3 fois plus que le blé). Enfin, la luzerne restitue 30 à 40 unités d'azote assimilables à la culture qui lui succède. Sur le plan de l'azote c'est donc une plante à la fois autonome, épuratrice et fournisseur !

La luzerne est, de loin, la culture la plus sobre en traitements. Un herbicide par an au grand maximum, et pas de fongicides. Amie des insectes pollinisateurs, la luzerne est peu attaquée par les insectes ravageurs ; elle se contente d'un insecticide tous les 3 ans en moyenne, comparé au blé et à l'orge (1 insecticide par an) ou au colza (de 3 à 5 insecticides par an).

> Retour